Comment étudier votre Bible

Ecriture: Psaume 1:1-2; Deutéronome 29:29; 1 Corinthiens 8:1

Introduction

La Bible est un livre merveilleux et grandiose, le livre le plus puissant qui est jamais existé, c’est un livre miraculeux, selon Hebreux 4 :12 elle est plus tranchante que toute épée à double tranchant, c’est un outil puissant que Dieu utilise pour exposer, montrer le cœur et la vérité sur nous-mêmes.Cependant, nous ne voulons pas simplement l’admirer, nous devons la comprendre. En fait, la majorité des gens qui ont une opinion sur la Bible  que se soit  positive ou négative  ne comprenne pas ce qu’elle dit. Cette compréhension est cruciale parce que la Bible est la Parole de Dieu, ce qui devient particulièrement évident quand vous vous mettez à l’étudier. Donc, nous avons besoin de savoir comment étudier la Bible.

Quatre choses importantes dans l’étude de la bible: lire, interpréter, méditer, enseigner.

Qui peut étudier la Bible avec efficacité ?

1- Si vous voulez être un bon étudiant de la bible vous devez être né de nouveau 1Corinthiens 2 :14, L’homme naturel ne peut comprendre les choses de Dieu, elles sont une folie pour lui parce qu’il n’a pas de discernement spirituel et il est spirituellement mort. Au verset 16, il est écrit qu’il n’a pas l’esprit de Christ.

Ex : théologien

2-Vous ne pourrez étudier la bible efficacement si vous n’avez pas un désir très fort, une forte passion pour elle, vous ne pourrez jamais accéder a la profondeur de la vérité Divine sans une motivation débordante. J’oserais dire que la raison pour laquelle la plupart des chrétiens n’étudient pas profondément les choses de Dieu c’est par manque de motivation. Ils sont motivés par d’autres choses.

Ex : Le bébé

Si vous voulez un bien être spirituel et de la vraie joie dans chaque département de votre vie alors sachez que cela vient de la Parole de Dieu et il faut la désirer comme un nouveau né désire son lait. Lisez proverbe 2, si vous voulez de la sagesse, crier pour elle.

3-Si vous voulez être un bon étudiant de la bible, il vous faudra être assidu, diligent, ca demande de l’assiduité. Faire comme les habitants de bérée dans actes 17 et les anciens dans 1timothée 5 :17.

4- Si vous voulez être un bon étudiant de la bible, vous devez vivre dans la sainteté, 1Pierre 2 :1, il faut éliminer le péché. Une des grande réalités de l’étude de la bible c’est que le Saint Esprit va vous enseigner mais il ne le fera pas si vous vivez dans le péché parce que si vous vivez dans le péché il vous le fera savoir et la tendance sera de mal interpréter la parole pour accommoder son péché. C’est pourquoi on voit certains chrétiens disparaitre pendant des semaines, voir des mois parce qu’ils ne veulent pas que la Parole de Dieu confronte leur péché.

5- Si vous voulez être un bon étudiant de la bible, vous devez obéir Jacques 1 :22, vous ne pouvez pas vraiment croire a ce que dit la Bible si vous ne le vivez pas.

6- Si vous voulez être un bon étudiant de la bible, vous devez passer du temps dans la prière Ephésiens 1 :16-18. Paul indique qu’il prie pour que Dieu donne de la sagesse, la révélation, la connaissance, la compréhension.

Lire la Bible

Étude de la Bible commence par la lecture. Pourtant, beaucoup de gens ne sont jamais arrivé à ce point. Au mieux, ils jettent un coup d’œil sur  le texte. Ils peuvent lire des livres sur la Bible ou des outils de dévotion vaguement basé sur elle, mais ils ne lisent pas la Bible elle-même.  Les bons livres et magazines qui complètent votre Bible sont très bien, mais il n’y a pas de substitut à la lecture de l’Écriture.

L’Ancien Testament

Je crois que les chrétiens devraient essayer de lire l’Ancien Testament une fois par an. Il y a trente-neuf livres de l’Ancien Testament, et si vous lisez une vingtaine de minutes par jour ou 3 chapitres par jour, vous devriez être en mesure de terminer en un an.

L’Ancien Testament a été écrit en hébreu. Il n’est pas théorique ou philosophique,

Il est très concret.

L’Ancien Testament est essentiellement un récit historique entrecoupé de lois bibliques, de poésie, et de prophéties. Je vous suggère de lire de la Genèse tout droit à Malachie, en indiquant dans votre marge avec un crayon les passages que vous ne comprenez pas. Si vous faites cela, vous arriverez à une situation très  intéressante.

Au fur et a mesure que le temps passe vous commencerez à effacer beaucoup de vos remarques et questions, parce que vous lisez et relisez les Ecritures, vous aurez une perspective plus large qui répondra à certaines des questions que vous aviez.

Les questions auxquelles vous ne pouvez  pas répondre à votre  première lecture, vous pouvez les reprendre plus tard avec un commentaire ou une autre source qui

donnera  le sens.

Une cause possible de confusion dans la lecture de l’Ancien Testament, c’est qu’il n’est pas toujours en ordre chronologique. Quelque chose de relativement nouveau sur le marché est la bible chronologique d’Edward Reese (Editions CLE)

qui réarrange la Bible dans l’ordre chronologique, c’est un outil utile.

Dans ce livre vous lirez, par exemple, les psaumes de David entrecoupées aux moments appropriés de sa vie et les paroles des prophètes qui se rapportent aux rois au pouvoir à l’époque. Cet outil est utile pour ceux qui n’ont jamais lu la Bible avant ou qui veulent une nouvelle perspective.

Une  chose importante est la lecture de tout  l’Ancien Testament avec un rythme ​​régulier et soutenu et  vous serez étonné de voir ce que vous aurez appris, comme le dit le Nouveau Testament, “or tout ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Ecritures, nous possédions l’espérance”

(Romains 15:4).

Le Nouveau Testament

L’approche est différente pour la lecture du Nouveau Testament. Je pense que nous devons mettre plus l’accent a la lecture du Nouveau Testament. Dans Colossiens 1:25-26, Paul dit, “j’ai été fait ministre selon l’intendance de Dieu qui s’est manifestée sur moi pour votre bénéfice, afin que je puisse remplir pleinement la prédication de la parole de Dieu, qui est le mystère qui a été caché aux siècles passés et générations, mais a été manifesté à ses saints “Ce mystère est le Nouveau Testament”.

 Dans Ephésiens 3:3-5, Paul se décrit comme un apôtre de ce mystère. Le Nouveau Testament était l’idée maîtresse de son ministère. Il a utilisé l’Ancien Testament pour illustrer, expliquer, et appuyer le Nouveau.

Le Nouveau Testament incarne et engloutit tout ce qui était dans l’Ancien Testament. Il résume le contenu de l’Ancien Testament, et nous conduit à la plénitude de la révélation de Dieu à l’humanité. Ainsi, nous devons passer plus de temps à étudier le Nouveau Testament, car il explique l’Ancien Testament.

En outre, il a été écrit en grec, une langue particulièrement complexe qui met l’accent sur ​​des concepts abstraits et subtils nuances de sens. Par conséquent, l’étude du Nouveau Testament exige une plus grande assiduité.

Un bon endroit pour commencer c’est avec  les épitres de Jean. Le premier jour – le début du mois – tout simplement lire les cinq chapitres de 1 Jean, ca

vous prendra seulement vingt à trente minutes. Faites la même chose le  jour d’après. À partir  du septième ou huitième jour, vous vous direz: “Cela devient vieux. Je crois que je comprends 1 Jean maintenant.”

C’est la partie la plus difficile. Mais si vous persister  votre lecture pour le reste du mois, vous aurez une énorme compréhension de 1 Jean.

La méthode est la suivante. Lire le passage qu’on étudie encore et encore jusqu’à ce qu’il remplisse l’ esprit.

Quand  vous lisez,  notez les grands thèmes du chapitre sur une carte et faites une liste des grands thèmes.

Chaque jour que vous lisez un livre, un passage, regarder la carte et lisez

Revisiter votre liste. Vous allez bientôt connaître par cœur les points principaux de chaque chapitre.

Lorsque vous aurez fini de lire  les épitres de Jean, passez à un grand livre dans le Nouveau Testament, l’évangile de Jean serait un

bon choix car vous avez déjà été familiarisé avec l’écriture et le  style de l’apôtre Jean.

Diviser les vingt et un chapitres en trois sections, faites une lecture des sept premiers pendant trente jours, une lecture des sept chapitres suivants pendant

trente jours, et une lecture des sept derniers chapitres en trente jours.

A la fin de ces 90 jours, vous aurez maîtrisé le contenu de l’évangile de Jean.

Et tout ce temps de 90 jours  garder votre discipline en faisant la liste des thèmes majeurs sur les petites cartes

Après avoir terminé l’évangile de Jean, vous voudrez peut-être revenir à la lecture d’un livre court, par exemple  Philippiens, et puis aller à Mathieu, puis Colossiens, puis Actes.

En alternant votre lecture comme ça 30 jours à la fois, vous compléter tout le Nouveau Testament en environ deux ans et demi.

 Si vous devez lire le Nouveau Testament de toute façon, autant le lire de manière a vous en souvenir.

Vous ne pouvez pas  oublier ce que vous avez lu, il y a quelques jours, et vous ne serez pas dépendant des concordances parce que vous saurez où trouver ce que vous cherchez.

L’Écriture  vous collera pour la vie si vous gardez cette pratique de rafraîchir votre esprit avec le texte.

En utilisant cette méthode de répétition de la lecture, je vous recommande de rester avec la même version et la même Bible. De  façon a visualiser le texte et l’emplacement précis d’un passage. Cependant, une fois un certain temps passé, il est bon de lire les textes d’une autre version pour obtenir une nouvelle perspective.

En lisant la Bible de manière répétitive, vous trouverez que votre compréhension totale augmente de façon spectaculaire.

C’est parce que la Bible explique la Bible, elle s’explique d’elle même. Dieu n’a pas écrit la Bible pour nous faire trébucher, Il veut que nous la comprenions.

Pourtant, invariablement, vous entendez des gens dire des choses comme: “Quoi que vous fassiez, ne lisez  pas le livre de l’Apocalypse, il est si confus “Toutefois, le premier chapitre de l’Apocalypse dit:« Béni soit celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie »(v. 3).  Dieu veut évidemment que nous le lisons.

Mais vous ne pourrez jamais comprendre pleinement l’Apocalypse, sauf si vous avez lu le livre de Daniel, Esaïe, Ezéchiel.

Tout commence à être plus clair lorsque vous lisez la Parole de Dieu dans son intégralité.

L’interprétation de la Bible

Une fois que vous avez lu la Bible et savez ce qu’elle dit, l’étape suivante est de connaitre la signification de ce que vous avez lu. Ce n’est que lorsque vous avez correctement interprété un passage biblique que vous pouvez l’appliquer à votre vie et à la gloire de Dieu. Néhémie 8 nous montre la science de l’interprétation : “Tout le peuple s’assembla comme un seul homme sur la place située devant la porte des Eaux. Ils demandèrent à Esdras, qui était *spécialiste de la Loi, d’apporter le livre de la Loi de Moïse donnée par l’Eternel à Israël.

Le premier jour du septième mois[a], Esdras, qui était aussi prêtre, apporta la Loi devant l’assemblée composée d’hommes et de femmes et de tous ceux qui étaient en âge de comprendre ce qu’ils entendaient.

Il leur lut dans le livre, depuis l’aube jusqu’à midi, sur la place qui est devant la porte des Eaux.

“v. 1-3). La lecture de la Bible est ce qui démarre sa compréhension. Verset 3

continue, ” Tout le peuple était attentif à la lecture du livre de la Loi: hommes, femmes et tous ceux qui étaient en âge de comprendre.

Esdras se tenait sur une estrade de bois dressée pour la circonstance. A sa droite se tenaient Matthithia, Chéma, Anaya, Urie, Hilqiya et Maaséya, et à sa gauche, Pedaya, Michaël, Malkiya, Hachoum, Hachbaddana, Zacharie et Mechoullam.

Comme il était placé plus haut que tout le peuple, chacun le vit ouvrir le livre. A ce moment-là, tous se levèrent.

Esdras loua l’Eternel, le grand Dieu, et tout le peuple s’écria: *Amen! Amen! en levant les mains. Puis ils s’inclinèrent jusqu’à terre et se prosternèrent devant l’Eternel pour l’adorer.”

Le verset 8 est le verset clé:

“Ils lisaient dans la Loi de Dieu et expliquaient au fur et à mesure, de façon posée et distincte[b], afin que chacun puisse comprendre ce qu’ils avaient lu. “

C’est ce qui est impliqué dans l’interprétation d’un texte.

Dans 1 Timothée 4:13, Paul dit à “En attendant ma venue, consacre-toi à la lecture publique des Ecritures[e], à la prédication et à l’enseignement. “C’est ce qu’est une étude véritable et une interprétation correcte ” Efforce-toi de te présenter devant Dieu en homme qui a fait ses preuves, en ouvrier qui n’a pas à rougir de son ouvrage, parce qu’il transmet correctement la Parole de vérité. “(2Timothée 2:15) . Tout le reste conduit à une mauvaise interprétation, et l’interprétation erronée est la mère de toutes sortes de fausses doctrines. Par exemple, certaines personnes enseignent que puisque les patriarches ont  pratiqué la polygamie, nous devons en faire autant. D’autres disent que les femmes devraient subir les douleurs de l’accouchement comme une punition divine et ne pas utiliser d’anesthésie. Ces erreurs d’interprétation se posent quand quelqu’un ne comprend pas vraiment ce que la Bible est entrain de dire ou ne comprend pas la situation spécifique  et le contexte du moment.

Les choses à éviter

Ne pas faire de conclusion au prix d’une interprétation correcte.

En d’autres termes, ne faites pas dire à la Bible ce que vous voulez dire. C’est comme le prédicateur qui proclament que les femmes ne devraient pas remonter les cheveux au dessus de leurs têtes. Son texte était “Ce qui est en haut ne doit pas descendre,” soi-disant de Matthieu 24:17, qui dit,

“Que celui qui est sur ​​le toit ne descende pas” (King James Version). Évidemment, ce n’est pas ce que le passage voulait dire, ne pas essayer de trouver des versets pour soutenir une idée préconçue.

Veillez à ne pas interpréter la Bible au prix de sa véritable signification.

Évitez une étude de la Bible superficielle.

Malheureusement, certaines études bibliques ne sont rien de plus qu’une personne disant, “je suppose que ce verset signifie …” ou “Qu’est-ce que ce verset signifie pour vous?”

Un grand nombre de personnes vont  essayant d’expliquer ce qu’elles ne savent pas à propos d’un verset.  Pour un succès dans l’étude de la Bible, on doit étudier le passage à l’avance pour savoir ce qu’il signifie vraiment. Seulement alors on pourra discuter intelligemment et  l’appliquer a sa vie.

L’interprétation nécessite un grand travail.

Eviter de prendre la voie facile et croire tout ce qu’on  vous dit que la Bible a dit.

Vérifier les faits par vous-même.

Ne présumez pas qu’il y a plusieurs interprétations possible pour un passage biblique.

Il peut y avoir beaucoup d’applications, mais il a une seule vraie interprétation. La Parole de Dieu est précise. Elle  n’est pas ambiguë et Dieu nous a donné la possibilité de découvrir le sens de sa Parole.

Lacunes à surmonter, des fossés a combler

Pour interpréter la Bible correctement, nous avons quelques fossés à combler:

Le premier est la langue

 Nous parlons Français, mais la Bible a été écrite en hébreu, en grec et en araméen (qui est similaire à l’hébreu). Beaucoup de traductions de la Bible  disponibles aujourd’hui sont excellents, mais aucune traduction ne peut faire passer tout ce que la langue d’origine véhicule.

Apprendre le grec ou l’Hébreu n’est pas donné a tout le monde mais Il y a quelques excellents outils disponibles comme sur le site enseignemoi.com/bible/strong-biblique.html,  vous allez apprendre à tracer comment un mot particulier est utilisé tout au long de la Bible, ou tout simplement dans le passage que vous êtes en train d’étudier.

Combler le fossé de la langue vous amène à un nouveau niveau de compréhension.

Le deuxième est la Culture.

Il y a des partis de la Bible qui ont été écrites il y a peut-être plus de quatre mille ans. Les temps ont certainement changé depuis! Si vous ne comprenez pas la culture de l’époque dans laquelle votre passage a été écrit, vous ne serez jamais capable de comprendre sa signification.

Le troisième  est la Géographie .

Il y a beaucoup de références géographiques dans l’Écriture. Par exemple, on dit descendre à Jéricho et monter à Jérusalem. On peut lire dans  1 Thessaloniciens 1:8 Savoir quelque chose sur la géographie de la région explique comment la Parole s’est répandue de façon très rapide.

Une bonne  compréhension de la géographie peut enrichir votre compréhension du texte? Consultez un bon atlas de la Bible ou allez sur le site

Biblelieux.com.

Quatrième est l’Histoire.

Connaître l’arrière-plan historique du texte enrichit grandement la compréhension. Dans l’évangile de Jean, la clé pour comprendre l’interaction entre Pilate et Jésus est de savoir ce qui s’était passé avant. Lorsque Pilate a  été affecté à la Judée, il a exaspéré la population juive en essayant de forcer une culture païenne sur eux. Il y avait plusieurs incidents, et Rome était mécontent de l’incapacité de Pilate à maintenir la paix. Pilate avait peur de ce que les dirigeants juifs pourraient faire, et c’est pourquoi il a laissé le Christ se faire crucifié. Il avait déjà un antécédent déplorable  et son travail était sur la sellette.

Étapes à suivre

Soyez littéral.

Cherchez à comprendre l’Écriture dans son sens littéral, normal, et naturel. Bien que le symbolisme et les figures de style apparaissent dans la Bible, le  contexte rendra la compréhension du passage évidente. Lorsque vous étudiez

Les passages apocalyptiques dans Zacharie, Daniel, Ezéchiel, Esaïe, et de l’Apocalypse, on parle de bêtes et d’images. Ce sont des symboles, mais ils véhiculent une vérité littérale. Interpréter la Bible dans son état normal,

Dans son sens naturel. Sinon, vous aurez une interprétation absurde anormal et denouée de sens.  Interpréter l’écriture dans son sens littéral, comme vous le feriez pour tout autre morceau de littérature.

Connaître le contexte.

La Bible doit être étudiée dans son contexte historique. Qu’est-ce que cela signifie pour celui qui l’a écrit ou a celui pour qui on l’a écrit? Vous devez également étudier son contexte littéraire. Comment le passage ou verset que vous étudier  se rapportent au texte environnant? un texte en dehors de son contexte est plus dur a comprendre.

Comparez votre interprétation avec la totalité de l’Écriture.

Ce principe essentiel de l’interprétation est celui que les réformateurs ont appelé analogia Scriptura, ce qui signifie que toute l’Écriture se tient. Une partie de la Bible n’enseigne pas quelque chose que l’autre partie contredit. Alors, quand vous lisez 1 Corinthiens 15:29, qui parle du baptême pour les morts, vous savez qu’il ne veut pas dire qu’on peut sortir quelqu’un de l’enfer et l’amener au ciel en étant baptisé en son nom. Cette interprétation contredit l’enseignement clair de salut par la grâce, par la foi personnelle en Christ seul.

Chercher les principes à appliquer.

Relisez le texte afin de savoir quels sont les principes spirituels qui s’appliquent à vous et à d’autres croyants en Christ. Vous ne pourrez  faire cela que seulement après avoir interprété littéralement votre passage, analysé la structure de son contexte et de la phrase, et comparer votre interprétation avec la totalité de l’Écriture Sainte.

Méditer sur ​​la Bible

Ne soyez pas pressé quand vous étudiez la Parole de Dieu. Deutéronome 6:6-7 dit: ” Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton coeur.

Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras.

Tu les lieras comme un signe sur tes mains, et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux.”

En d’autres termes, la Parole de Dieu doit occuper votre esprit tout le temps. Et si vous lisez régulièrement à travers l’ancien Testament, et si vous lisez les livres du Nouveau Testament trente fois, c’est exactement ce qui va arriver!

La méditation est le processus qui utilise  les différentes parties individuelles de la Bible pour arriver à une compréhension cohérente de la vérité Biblique. C’est un autre mot pour dire profonde réflexion  et profonde pensée sur le texte qu’on lit.

Psaume 1:1-2 dit: ” Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs,

Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Éternel, Et qui la médite jour et nuit!”

Comme une vache qui rumine encore et encore,  nous devrions méditer répétitivement et  réfléchir sur la Parole de Dieu.

L’enseignement de la Bible

La meilleure façon de conserver quelque chose c’est de la donner. La seule façon qui vous permet d’expliquer effectivement un sujet  est si vous le comprenez bien en premier lieu. En tant qu’enseignant, vous êtes contraints de maîtriser votre sujet. Trouver quelqu’un avec un désir ardent  d’apprendre qui en sait moins que vous, et passer  lui votre savoir et votre connaissance  de façon systématique. En nourrissant quelqu’un d’autre, vous nourrissez votre propre cœur.

Je crois que la motivation pour étudier l’Ecriture vient largement de la responsabilité qu’on a dans ce domaine. Peut être qu’on produirait plus

Si on avait ce sens de responsabilité  pour enseigner.

Car on n’aurait la responsabilité de ne pas introduire d’erreurs et de ne pas mener d’autres personnes sur des mauvaises voies et cette responsabilité nous forcera  à faire des efforts pour une méditation effective.

Conclusion

Maintenant que vous avez appris quelques mesures pratiques pour la lecture, l’interprétation, la méditation, et l’enseignement de l’Écriture, je vous demande d’en faire une habitude de vie. Mais si vous commencez à penser que vous savez tout, rappelez-vous Deutéronome 29:29: “Les choses cachées sont à l’Eternel, notre Dieu.” Nous ne pouvons que gratter la surface de l’esprit infini de Dieu, mais même cela est une poursuite digne d’être tenté parce qu’il a nous a donné Sa Parole afin que nous puissions le connaître. Notre but dans l’apprentissage de la Parole de Dieu n’est pas d’avoir de la connaissance pour le simple fait d’avoir de la connaissance. Comme l’a dit Paul, «La connaissance rend arrogant, mais l’amour édifie» (1Corinthiens 8:1).

Notre but est de connaître Dieu, et  connaître Dieu c’est apprendre l’humilité.

Comments are closed.